Sperme

Un article de la désencyclopédie.
Aller à : navigation, chercher
Fichier:Cum.JPG
Tout est sur la notice.
« J'aime tellement le goût du sperme que j'aspire jusqu'à ce que ça saigne ! »

Définition[modifier]

Le sperme est un liquide tout blanc, tout visqueux, tout dégueulasse qui sort du trou à pipi des hommes au moment de l'orgasme. Accessoirement, ce liquide blanc est peuplé par tout un tas de petits squatteurs, aussi appelés spermatozoïdes. Ces gens-là n'ont qu'un seul but dans la vie : féconder l'ovule. S'ils n'y parviennent pas - l'échec peut être dû à l'utilisation d'un préservatif, ou au facteur padbol - les spermatozoïdes se feront Seppuku. Aussi appelé crémage à gâteau qui pue. En jetant notre préservatif, nous sommes coupables de non-assistance à personne en danger, puisque si le spermatozoide ne parvient pas à l'ovule, il a la fâcheuse manie de se suicider. Alors des millions de morts d'un coup, ça fait grandir le casier judiciaire. La seule chose à faire alors est de rester avec ses préservatifs, et de leur offrir un ovule chacun.

Si pas d'ovules sous la main, on peut aussi le mettre dans de petits tubes en verre, communément dénommés " éprouvettes", de façon à fabriquer les bébés du même nom. Facile, pratique, rapide. Personnellement je n'avais pas de petits tubes en verre, mais j'ai quand même réussi à faire deux enfants avec une cruche.

Histoire du sperme[modifier]

L'origine du sperme remonte aux années 60, dont le mot d'ordre fut essentiellement "Faites l'amour pas la guerre". Les gens s'y employèrent, et purent concevoir des enfants de façon normale... Auparavant, des écrits évoquent la fécondation par cigogne interposée, ce qui consistait, en gros, à ce que Dieu - qui a cessé d'exister depuis - se tapait toutes les vierges du paradis, qui accouchaient et expédiait la progéniture par des cignognes, les pigeons voyageurs n'ayant pas la force de porter des sales mioches à longueur de journée. Une ancienne légende oublié parle aussi de 'coppulation par injoncture cubique du choux et de la rose', une connerie disant que comme quoi, toi, mon ptit gars ou ma ptite fille, t'es rien qu'une pauvre feuille de salade toute moisie qui fouette, ou encore une épine de rose foutu dans le cul de tes parents, c'est à dire que tu n'etais pas désiré.