Mille milliards d'histoires

Un article de la désencyclopédie.
Aller à : navigation, chercher
Jean-Henri sentait que quelque chose de pas normal se tramait

Un jour sans fin[modifier]

Jean-Henri se leva avec une impression étrange. C'était comme si son corps sortait d'un bain d'urine de yak. Il faut dire qu'hier avait été agité. Après un journée de travail harassante principalement passée à éviter les coups de fil intempestifs du Pôle Emploi, il décida de passer la soirée au Banana's où son copain Alfredo fêtait sa sortie de prison.

À peine la porte franchie, il trébucha contre un poivrot qui traînait là et se fracassa la tête contre un sac de topinambours bêtement laissé à l'abandon depuis la guerre. Témoin de la scène, un habitué du Banana's lui donna un coup de pied dans le foie pour faire bonne mesure. Peinant à se relever, Jean-Henri regarda l'homme dans les yeux et dit :

— Mais aiiiiiillleuuu. Putain ça fait mal. Tu veux ma photo ?
— Ta gueule connard, t'es pas chez toi ici.
— Ah tu le prends comme ça ? Très bien, pour la peine je vais lancer une incantation vaudou qui me vient de ma maman.


   
Mille milliards d'histoires
C'était par une fin d'hiver d'autrefois

Je m'en souviens, on y a allait à trois

Kirikou Malombo Koko Guéridon

Oh Winbowe Oh Winbowe Pimpon.

   
Mille milliards d'histoires

Quand il eut terminé, il sentit son esprit sortir de son corps. Jean-Henri fut happé par une force invisible et transporté instantanément au beau milieu du marché aux poissons de Rungis. Trop étonné pour réfléchir, il eut soudainement très envie de manger. La nuit passa et le lendemain...

Cliquez ici pour connaître la suite


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.