La crotte fantôme

Un article de la désencyclopédie.
Aller à : navigation, chercher

Introduction[modifier]

On nomme "crotte fantôme" un curieux phénomène qui se produit dans nos toilettes. Qui n'est pas au courant ? D'aucun ne peut se targuer de ne jamais avoir été victime de la crotte fantôme, celle qui, à la suite de la délivrance, ne laisse d'autre signe d'existence qu'un "plouf".

Plus précisément[modifier]

Mais ne nous méprenons pas, on ne peut nommer ce qui n'existe pas (la crotte fantôme n'est pas à proprement parler une entité inhérente).

Rares sont ceux qui ont eut l'outrecuidance de pousser les recherches, et plus rares sont ceux qui, parmi ceux qui s'y sont engagés, sont aujourd'hui présents pour en parler.

En 1901, Ernest Troud, dans son théorème de la Fréquence du poids des cacas, modélise une courbe qui permet de situer la crotte fantôme; celle ci étant "invisible", il la situe à l'extrème gauche de sa courbe.

Aspect historique[modifier]

La première œuvre livresque à parler à proprement dit de "crotte fantôme" est une BD qui émane directement de Jésus-dit-le-Christ (né en 24 avant lui-même...), j'ai nommé: LA BIBLE!!! On peut y lire les expériences menées rigoureusement par Jésus pour tenter de comprendre le mécanisme de ce terrible poltergeist. Après quelques jours dans le désert, il fini par émettre une thèse qui sombrera dans l'oubli jusqu'en 1554, date à laquelle Jean-Paul Belmondo tombera par hasard sur la Bible et décidera d'en faire un Best-seller. La thèse de Jésus était que l'excrément expulsé après moult contractions sphinctoriales n'étais autre que l'âme de Dieu (fantôme de Dieu) qui s'exprimait ainsi ouvertement (si je puis dire...). Ceci expliquant cela, après son petit show miraculeux, cette "apparition", finissait par s'estomper. "En souffrant, nous sommes plus près de Dieu". C'est ce qu'en retinrent les Chrétiens qui se flagellèrent l'anus à coup de martinet. On raconte que le bruit de "plouf" était en fait le souffle de Dieu réverbéré par les parois de la cuvette.


Ne pas confondre[modifier]

Il ne faut pas confondre avec la crotte revenante (Brrrr...), ni avec Monsieur Hankey, le petit caca noel de South Park

Voir aussi[modifier]